Comment se déroule une partie de pêche en float tube ?

Les deux types de float tube : 

En U: 

Les formes en U (dérivées de la forme originelle) sont caractérisées par un arrière plus arrondi. Le float tube est composé d’une chambre à air revêtue d’un habillage textile indéchirable, d’un dossier en mousse et d’une assise basse. Représentant alors un inconvénient pour certains car les coudes se retrouvent à hauteur des boudins latéraux, ce qui ne facilite pas les lancers ni l’hydrodynamisme. Néanmoins, leur portance et leur stabilité sont des atouts incontestables pour les pêcheurs débutants qui souhaiteraient prendre leurs marques.

En V: 

Beaucoup plus répandus et commercialisés car ils présentent plus d’avantages : plus compactes, plus maniables et plus simples à propulser. Les produits en forme en V possèdent des boudins latéraux indépendants et une assise relevée. Le float tube en V remplit le rôle d’une embarcation classique sans ses inconvénients : rangement et transport faciles, pas de moteur et très peu d’entretien nécessaire.

Découvrez tous nos float tube ! 



Comment se déroule une partie de pêche en float tube ? 

Généralement il n’y a pas de moteur sur un float tube, cela signifie que la propulsion doit être réalisée par vos propres muscles. Mais prenez garde à ne pas surestimer vos qualités athlétiques car l’épuisement peut vite arriver. Nous vous recommandons de toujours tenir quelqu’un informé de la zone que vous souhaitez explorer ainsi que d’une heure maximum de retour. Bien sûr, veillez à avoir de la batterie sur votre téléphone portable que vous rangerez dans une pochette étanche.  

Le float tube permet d’approcher des spots parfois inaccessibles autrement sans faire de bruit et sans générer de trop grosses perturbations. 

La perte de poisson est nettement réduite, car en effet, les rushs sont amortis plus facilement et les poissons sont plus rapidement contrés. Il est simple d’utilisation, vous fait passer un moment agréable sur l’eau en nécessitant un petit effort sportif, alors quoi de mieux ? 

Cependant il faut faire attention aux conditions météorologiques du jour, en effet les float tubes ont une très grande prise au vent. Veillez à ne pas vous aventurer sur un parcours risqué, à trop fort courant ou sujet à un vent violent. Il est aussi important de noter que le float tube est considéré comme une embarcation, à ce titre il ne peut être utilisé sur les cours d’eau ou étangs où le bateau est proscrit.



Les équipements indispensables 

Le gilet :  un gilet de sauvetage est sérieusement recommandé bien que non obligatoire. En effet, l’eau est un élément qui peut vous jouer de mauvais tours malgré de grandes précautions prises. Il existe différents types de gilets pour convenir à vos attentes.

Un waders : nous vous conseillons de porter des waders en néoprène pour vous protéger du froid et de l’humidité lors de vos sessions de pêche en float tube. Mais attention, les modèles dotés de bottes en caoutchouc sont à proscrire car incompatibles avec l’usage de palmes. Les paires de waders avec chaussons en néoprène intégrés seront optimales et vous offriront un confort inégalable. 

Une paire de palmes : bien que les moteurs pour float tube se démocratisent, le concept initial du float tube repose sur la propulsion humaine et notamment des jambes laissant ainsi les bras libres.Une paire de palmes est donc indispensable pour avancer en toute discrétion, en réduisant au maximum les perturbations et les bruits créés.

Une pompe : Un gonfleur à pied est un grand confort et vous évitera de devoir gonfler vos boudins à la bouche en cas de besoin, voir même à chaque sortie si l’espace de votre voiture ne vous permet pas de le transporter déjà gonflé. 

Une ancre : indispensable, une ancre vous permettra en cas de danger ou de grosses crampes de vous arrêter à un point donné. Elle vous offrira aussi la possibilité de prospecter longuement un poste sans avoir à produire un effort pour se maintenir stable.

Un vivier : les bourriches flottantes composées d’un anneau flottant et parfois d’un système de fermeture sur le dessus permettent de conserver des vifs en toute simplicité. Vous pouvez aussi y stocker les poissons que vous venez de pêcher par souci de praticité. 

Un sondeur : l ’ajout d’un écho sondeur est un plus très apprécié par les pêcheurs confirmés. Il vous permet de mieux connaître les fonds et l’activité des poissons y vivant. 

Enfin, il est conseillé d’utiliser un dispositif de signalisation (drapeau rouge surélevé) sur les zones où il y a une forte navigation. 



Parcourez toute la catégorie Float Tube ici !

Partager cette publication

commentaires (0)

Aucun commentaire pour le moment